Depuis quelques années, les chatbots (ou robots conversationnels) ont beaucoup évolué, à tel point que certains parviendraient presque à se faire passer pour des interlocuteurs humains. Intégrés à des services de messagerie comme Messenger, les chatbots sont des aubaines pour les marques.

Améliorer l'expérience client, communiquer 24h/24 avec les utilisateurs et mieux connaître leurs besoins : autant de défis qu'ils relèvent sans encombre. Voici 14 exemples de chatbots qui permettent vraiment de générer des ventes.

>> Téléchargement : Le guide pour créer votre premier chatbot

 

 

1 – Mya, le chatbot qui facilite les processus de recrutement

Mya est un chatbot destiné à faciliter le processus de recrutement. Doté d'une intelligence artificielle, Mya communique avec les candidats via Facebook Messenger, Skype ou SMS. Il leur pose des questions sur leur expérience, vérifie leurs compétences et répond à leurs questions sur l'entreprise qui embauche. Selon ses créateurs, le chatbot permet aux recruteurs de gagner 144 % en productivité et de porter à 93 % le taux de candidatures complétées. Les candidats tirent aussi profit de ce système : leurs candidatures ne restent plus sans réponses et ils peuvent passer les étapes du recrutement plus rapidement.

capture chatbot mya

 

2 - Lara, l'atout de Meetic

Célèbre site de rencontres français, Meetic a lancé le premier chatbot de dating, nommé Lara. Utilisant le traitement du langage naturel, Lara communique avec les utilisateurs de Meetic pour les aider à trouver l'âme sœur. Le chatbot recherche les couples compatibles et donne des conseils aux célibataires pour améliorer leurs profils, envoyer le premier message ou réussir leurs rendez-vous. Un vrai cupidon ! Depuis le lancement en 2016 sur Facebook Messenger, 300 000 utilisateurs discutent chaque mois avec Lara. Cela a encouragé Meetic à aller plus loin en déployant Lara Voice, un coach vocal compatible avec Google Home.

captures écran de lara chatbot de meetic

3 - OUIBot, le chatbot de la SNCF

En 2017, OUI.sncf a lancé OUIbot, un robot conversationnel permettant d'améliorer l'expérience client de ses usagers. Accessible sur le site de OUI.sncf, mais aussi WhatsApp, Facebook Messenger ou encore Google Home, OUIbot a pour vocation d'être partout où le client se trouve. Le chatbot permet de réserver des billets de train, de trouver les meilleurs tarifs et de télécharger ses billets dans la conversation. OUIbot répond chaque jour à plus de 10 000 clients. Loué pour la qualité de ses réponses et de ses recommandations, il a remporté le prix Best Robot Experience en 2019.

capture écran de ouibot chatbot de la SNCF

 

4 - Kuki, lauréat du prix Loebner

Disponible sur des plateformes telles que Facebook Messenger, Telegram et Kik Messenger, Kuki est considéré comme l'un des chatbots les plus intelligents du marché. Créé par Steve Worswick, ce robot a remporté cinq fois le prix Loebner (compétition entre agents conversationnels). Il s'agit avant tout d'un robot intelligent émotionnellement, capable de communiquer de la manière la plus humaine possible, avec même un brin d'humour. Les utilisateurs s'adressent à Kuki non seulement par curiosité, mais aussi pour tromper la solitude. Le but est ici de créer une relation avec l'utilisateur, mais pas de lui vendre un produit.

capture écran du chatbot kuki

 

5 - Louis et Lucie, les chatbots d'Air France

En considérant que les bagages sont le deuxième thème le plus fréquent lors des demandes d'assistance sur les réseaux sociaux, Air France a décidé de lancer un chatbot spécialement dédié à cette thématique. Louis répond donc aux questions des clients sur Messenger concernant la politique vis-à-vis des bagages de la compagnie et fournit le statut d'un bagage retardé. Quelques mois après la naissance de Louis, Air France a déployé Lucie, un chatbot « inspirationnel » qui donne des idées de voyage aux clients et les redirige vers le site pour réserver.

exemple du chatbot d'air france

 

6 - Ariane, chatbot de l'Ircantec

Développé en 2013, Ariane est un chatbot destiné à répondre aux questions des utilisateurs du site de l'Ircantec, une caisse de retraite complémentaire. Le but est de diminuer le nombre de contacts humains sur les questions les plus fréquentes, en particulier celles concernant l'accès à l'espace personnel. Ariane enregistre ainsi plus de 11 000 conversations chaque mois et a permis d'améliorer sensiblement l'expérience utilisateur du site.

capture écran du chatbot ariane

 

7 – Askovet, le chabot vétérinaire

Créé en 2016, Askovet est un chatbot vétérinaire qui permet d’accompagner les propriétaires d’animaux domestiques tels que les chats, chiens et lapins. Il centralise toutes les informations nécessaires pour le bien-être des animaux. Ainsi, les propriétaires peuvent poser leurs questions et discuter de la santé de leur animal avec le robot et savoir si celui-ci a besoin de consulter un vétérinaire ou pas.

Askovet propose aussi aux cliniques vétérinaires de développer leur propre chatbot afin de soulager leurs standards téléphoniques.  

 

 

 

8 – Freddy, le chatbot de HelloFresh

Hello Fresh est un service de livraison de kit repas qui promet des aliments frais et des recettes très équilibrées. Freddy, son chatbot Messenger est un exemple de chatbot innovant, car celui-ci permet d’avoir des idées de repas du soir bons et simples à réaliser. Le chatbot

Freddy, le chatbot Messenger de HelloFresh est un chatbot d’assistance. Il permet d’aider les clients à réaliser leurs plats avec les ingrédients reçus via les boxes et d’envoyer des idées de recettes.

Grâce à son chatbot, HelloFresh a pu désengorger son service après-vente, notamment la gestion des messages reçus via la page Facebook, tout en améliorant la relation client. Mais Freddy permet aussi de réaliser des ventes : en 2018 pour le Black Friday, HelloFresh a réalisé 64% de conversions grâce à un code promo envoyé via son chatbot.

exemple de capture écran du chatbot Freddy de HelloFresh

Source de l’image : Chatfunel.com

 

9 –  WHO Health Alert, le chatbot d’alerte sanitaire

Favorisée par les réseaux sociaux, la désinformation devient un problème de plus en plus persistant. La propagation de « Fake New » pullule, en particulier pendant cette période de crise sanitaire de la Covid 19. Le chatbot WHO Health Alert créé par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) permet de lutter contre ça.

Disponible exclusivement sur WhatsApp, il procure des informations fiables et actualisées. Toutes les thématiques liées à la crise et au coronavirus sont centralisées, les utilisateurs interagissent avec le robot en envoyant des mots clés ou des emoji.

WHO Health Alert est un exemple de chatbot innovant. Son service est disponible 24/7. Pour l’activer, il suffit d’envoyer « salut » au +41 79 893 18 92 ou utiliser la version web de WhatApp.

capture écrant chatbot whatsapp WHO Health Alert

 

 

10 – Ask Mona, le chatbot de la culture

Utiliser l’intelligence artificielle pour faciliter l’accès à la culture, telle est la mission du chatbot Ask Mona.

Disponible sur Messenger, Mona envoie des idées de sorties culturelles (expositions, monument, spectacles ou festivals) à l’utilisateur qui converse avec elle en fonction de sa localisation, de ses envies et de son budget.

Actuellement, le service d’Ask Mona a été utilisé par plus de 48 000 personnes et recense 2000 sorties culturelles.

exemple de chatbot - Ask Mona

 

11 – Bob le Bot

Bob le Bot est un chatbot vocal français qui permet d’améliorer la relation client. Son intelligence artificielle lui permet de prendre des appels qualifiés et d’y répondre pour soulager les téléopérateurs.

Grâce à cette intelligence artificielle, il est désormais possible aux entreprises de gérer des flux téléphoniques hors norme, et ce 24/7/365. Bob le Bot peut aussi réaliser des enquêtes de manière automatisées. Un gain de temps (et d’argent) non négligeable pour les entreprises qui gèrent d’importants standards téléphoniques.

logo de bob le bot chatbot vocal

 

12 – Aloha, le chatbot pour la recherche d’emploi

Adecco, cabinet de recrutement spécialisé en intérim a créé le chatbot Aloha pour aider ses candidats dans leur recherche d’emploi.

Disponible sur le site d’Adecco, Aloha est un véritable assistant virtuel avec qui il est possible de converser pour avoir accès plus rapidement à des offres d’emploi qualifiées. Les candidats peuvent ainsi exprimer leur demande et s’éviter des heures de recherche. Ils peuvent également poser toutes leurs questions sur le fonctionnement d’Adecco et obtenir le contact de l’agence la plus proche de chez eux.

Aloha facilite la recherche d’emploi, mais c’est aussi un bon moyen pour Adecco de sourcer plus facilement de nouveaux profils.

exemple de chatbot - aloha

 

 

13 – Google Duplex, le chatbot de Google

Duplex est le chatbot de Google. Très réaliste, l’intelligence artificielle permet de trouver des établissements ou des commerces, connaître leurs horaires d’ouverture, réserver.

Bien que critiquée sur quelques aspects techniques, Duplex offre de nombreux avantages aux utilisateurs particuliers et professionnels, comme celui de pouvoir réserver une table dans un restaurant en dehors de ses heures d’ouverture. Duplex participe aussi à résoudre des problèmes d’accessibilité tel que la barrière linguistique.

 

 

 

14 – Woebot, le chatbot pour la dépression

D’après l’OMS, plus de 300 millions de personnes (tous âges confondus) souffrent de la dépression et 800 000 d’entre elles se suicident chaque année. Des chiffres élevés qui alarment sur une maladie souvent compliquée à diagnostiquer.

Créée par l’université de Stanford, Woebot est un chatbot qui permet de réduire l’état de stress causé par la dépression.  Bien qu’il ne remplacera jamais un traitement médical complet, son intelligence artificielle est construite d’après des techniques thérapeutiques cognitivo-comportementales.

 

 

Pour en savoir plus sur les bots et découvrir comment les bots conversationnels peuvent vous aider à générer des leads, téléchargez votre guide gratuit

Guide pour créer votre premier chatbot

Publication originale le 20 juillet 2021, mise à jour le 26 juillet 2021

Sujet(s):

Chatbots